Humour Maçonnique - Blagues Maçonniques - Histoires drôles - Illustrations - Parodies

Cliquez pour agrandir l'image
Le 20ème jour du 5ème mois de l'an 6011 de la Vraie Lumière

"Le Grand Haut Riant" intègre la Loi d'Ohm dans le rituel d'apprentissage : U = Eh ris !
Franc Maçonnerie Symbole

Vertu de l'opératif au spéculatif et vice versa

Cliquez pour agrandir l'image
Tailler sa Pierre Brute est, pour toute ouaille, tendre à la Maîtrise sur le bout des doigts.
Franc Maçonnerie Symbole

Ouverture et fermeture argotiques des travaux selon Pierre DAC

Cliquez pour agrandir l'image
A.°. L.°. G.°. D.°. G.°. A.°. D.°. L'U.°.


Grande Loge des Voyous
Rituel du Premier Degré Symbolique





Le TAULIER : Frangin deuxième maton, quel est le premier turbin d'un maton en carrée?

2ème MATON : Taulier, c'est de bigler si la carrée n'a pas de courants d'air et si la lourde est bien bouclée.

Le TAULIER : Veux-tu bien gaffer frangibus ?

2ème MATON : Frangin bignoleur, veux-tu bigler si la carrée est aux pommes et décambuter en loucedé pour arnaquer les loquedus ?

Le BIGNOLEUR (de retour) : Y'a que dalle Chef !

2ème MATON : Frangin Taulier, la cabane est réglo.

Le TAULIER : Quel est le boulot du premier maton ?

1er MATON : Frangin Taulier, c'est de se rencarder si tous les gonzes d'ici sont bien des potes et non des demi-sels.

Le TAULIER : Premier et deuxième maton, vos zigues, faites votre turbin. Biglez s'il n'y a pas de loquedus, les argougnez et me les bonnir aussi sec.

Debout tas de fainéants face au bourguignon !

(Au passage des matons, les frangins leur font un superbe bras d'honneur !)

1er MATON : Boss, tous les fiasses qui sont sur leurs guibolles sont bien des affranchis.

Le TAULIER : Il en est de même au bourguignon. Tous ceux qui sont à coté de mézigues sont aussi de la cabane. Au nom du Mec des Mecs, la cabane est affranchie. Pour sa pomme, on va lui filer une sacrée batterie. (tous tapent dans leurs pognes)

Le TAULIER : Posez vos derches les mecs. Frangin Greffier, veux tu nous filer le rapport du dernier turbin?

Le GREFFIER (après avoir vainement essayé de lire ses papiers) : J'ai dit Frangin Taulier !

Le TAULIER : Vous mes pommes et vous les matons, esgourdez s'il y a des niards qui reclament apres le baratin du greffier.

1er MATON : Boss, les affranchis n'ont pas jaspiné.

Le TAULIER : Mes potes, avant de chiquer contre, on va demander au baratineur ce qu'il en pense.

Le BARATINEUR : Tous les mecs ont bien entravé, c'est banco !

Le TAULIER : Le dernier turbin est donc affranchi. Et pour pas vous voir roupiller en écoutant le baratineur déboiser des conneries qui en foutent plein les esgourdes, je m'en vais lourder la taule.

Le TAULIER : Frangins matons, demandez aux potes de vos milieux s'il n'ont rien à baratiner. Je fais circuler l'sac aux baratins et celui de l'artiche pour aider les frangins qui sont tombés. Les boulots sont-ils contents ?

1er MATON : Ils le sont frangin Taulier.

Le TAULIER : Second maton, quel est ton âge ?

2ème MATON : Trois berges vieux.

Le TAULIER : Quel est le temps du boulot ?

2ème MATON : Du bourguignon au plumard, patron.

Le TAULIER : 1er Maton, quelle heure est-il ?

1er MATON : C'est l'heure du plumard, Boss. J'entends sonner douze plombes et on en a ras le bol !

Le TAULIER : Debout, mes niards ! Au nom du Mec des Mecs, et pour sa bonne pomme, on va lui en filer une toute neuve, puisque la taule est débouclée. Allez les gars, tapez dans vos pognes. Ne bonnissez rien au dehors sur le turbin de ce soir et allons filer au paddok avec nos nanas. Mais avant, allons en écluser un !
Franc Maçonnerie Symbole

Retour au monde profane

Franc Maçon - Retour au monde profane
Franc Maçonnerie Symbole

Léo Taxil et la grande mystification !

Leo Taxil - PortraitGabriel Antoine Jogand-Pagnès, plus connu sous son pseudo de Léo Taxil, naquit à Marseille en 1854. Il s'enthousiasma très jeune pour les mystifications. À 25 ans, il décida de tirer parti du sentiment anticatholique qui se propageait en France à l'époque et commença à écrire une série de satires, de pamphlets, d'histoires licencieuses attaquant l'Église. En 1881, il rejoignit une loge maçonnique. Après son premier degré, il fut rapidement exclu à cause de ses fréquents démêles avec la justice : ses plagiats et autres publications délictuelles n'étaient pas tolérés. Il lui fallut donc trouver une autre source de revenu et d'amusement. Vexé d'avoir été exclu de sa loge, il conçu un chef-d'oeuvre de mystification, prenant comme cible à la fois les catholiques et les francs-maçons.


Cliquez pour agrandir l'imageEn 1885, il se rendit dans une église catholique et confessa ses péchés au prêtre local, Il y ajouta même la confession fictive d'un meurtre, histoire de tester la confidentialité assurée par le confessionnal. Ensuite, se posant en catholique « outragé », il commença à écrire une série d'exposés fictifs sur les rituels secrets des francs-maçons. Le fait qu'il ne connût que le premier degré ne l'embarrassa nullement. Ce qu'il ne savait pas, il l'inventa. En un temps record, il publia Les Frères trois points, L'Antéchrist ou l'origine de la franc-maçonnerie, Le Chute du Grand Architecte et les Assassinats maçonniques.

A son grand amusement, Taxil devint le chouchou de la hiérarchie catholique et se vit accorder une audience privée à Rome par le pape Léon XII. Le pape se déclara lui-même comme le plus grand admirateur de Taxil et réclama encore plus de livres et de révélations sur les maçons. Une situation que Taxil trouvait désopilante en même temps que financièrement avantageuse. Comme il commençait èa manquer de matière, il inventa bientôt une histoire qui allait le faire passer à la postérité.
Cliquez pour agrandir l'imageL'invention la plus fantaisiste de Taxil fut une version de la franc-maçonnerie qu'il appela le Palladisme ou la Haute Maçonnerie luciférienne. Il écrivit que le palladisme avait été fondé à Charleston, en Caroline du Sud par un certain Albert Pike qui continuait à en être le dirigeant. Selon son histoire, de plus en plus bizarre, le palladisme était une version de la maçonnerie pour hommes et femmes, dédiée à l'adoration de Satan et à l'organisation d'orgies sexuelles entre ses membres. Albert Pike, à qui Taxil donna le titre de souverain pontife de la franc-maçonnerie universelle, était censé diriger 23 conseils suprêmes confédérés du monde en leur passant des instructions par le truchement d'une femme appelée Diana Vaughan. Selon Taxil, cette femme avait réussi à dénoncer Pike et sa bande éhontée d'adorateurs de Satan en échappant aux griffes d'une loge palladienne.

Il n'y avait pas une miette de vérité dans ce conte absurde et biscornu, à part une réelle Diana Vaughan qui tapait ses manuscrits, mais le public prit tout pour argent comptant.

Heureusement pour Taxil, Pike était mort en 1891, de sorte qu'il ne risquait guère un procès en diffamation venant de l'autre côté de l'océan. Il pouvait ainsi écrire joyeusement que Pike, le pape luciférien, rencontrait Lucifer chaque vendredi à 15 heures. (« Cher ami, vous reprendrez bien un petit digestif avant de rentrer en enfer ? ») Les loges palladiennes étaient censées se livrer à l'adoration du diable, à des rites sexuels et tous les autres sacrilèges auxquels Taxil pouvait penser.
Cliquez pour agrandir l'imageLes ouvrages populaires de Taxil sur les loges féminines palladiennes imaginaires incitèrent des esprits enfiévrés à en rajouter. L'évêque de Grenoble affirmait que ces loges féminines étaient des harems pour les loges masculines et l'évêque jésuite Léon Meurin écrivit dans son ouvrage La Franc-maçonnerie, synagogue de Satan que tout dans la franc-maçonnerie était satanique, y compris les tabliers, les symboles, les signes et les poignées de main.

Mais le plus incroyable était encore à venir : le 19 avril 1897, Taxil loua l'auditorium de la Société géographique de Paris et remplit la salle d'invités soigneusement choisis parmi les libres-penseurs, les catholiques et la presse. Au cours d'une longue présentation, il fit exploser la bombe : tout ce qu'il avait écrit n'avait été qu'une mystification soigneusement préparée, ayant pour but d'humilier l'Église catholique qui s'était laissée manipuler si facilement. L'assistance fut secouée par les rires des uns et les cris de colère des autres. Sa confession en 33 pages fut publiée dans les journaux la semaine suivante et devint le thème de toutes les conversations parisiennes. Il avait amassé une fortune avec ses livres et fait un pied de nez tant aux maçons qu'à l'Église. Il quitta Paris et se retira dans une belle maison de campagne où il mourut en 1907.

Plus de cent ans après sa confession, les citations de Taxil sur la maçonnerie luciférienne et ses citations mensongères des écrits d'Albert Pike continuent d'apparaître, dans de nouveaux ouvrages antimaçonniques. Depuis ces vingt dernières années, des écrivains, des journaux et des sites Internet utilisent les élucubrations de Léo Taxil pour faire peur. Léo le menteur est mort depuis longtemps, mais son cannular lui survit.
Franc Maçonnerie Symbole

Le Pavé Mosaïque


"Le Pavé Mosaïque ? Mouais, ça me dit vaguement quelque chose, en terme d'élévation...vers l'Acacia"
Franc Maçonnerie Symbolisme


Copyright FM-SYMBOLISM.com© 2011. Tous droits réservés.Le site FM SYMBOLISM est classé premier site Maçonnique par le G.*.A.*.D.*.L.*.U.*. Contactez l'auteur  fm.symbolism@Gmail.com